Coline Martin

LA PIRATERIE N'EST JAMAIS FINIE

Édition typographique

Élaborée à partir d'articles tirés du site d'informations The Conversation.

Mi-rebelle, mi-brigand, le pirate a généré de multiples représentations au fil de l’histoire et à travers le monde. C’est « l’ennemi de tous » pour Cicéron, une brute alcoolique et éborgnée pour Stevenson, et pourtant, le pirate n’a jamais réussi à être détesté définitivement. Car il incarne aussi une aspiration à la liberté, à l’aventure et à la découverte, si puissante qu’elle en est devenue mythique au cinéma et dans la littérature.

Plus qu’une donnée historique, la piraterie est une véritable catégorie politique qui se transforme et évolue en même temps que nos sociétés. Et à l’heure où les individus affirment leur ras-le-bol des carcans sociaux, la figure du flibustier audacieux, prêt à détourner les règles et à sortir du cadre, semble avoir plus de succès que jamais…

Des radios pirates aux terroristes en passant par les hackeurs, les street-artists ou les maîtres de la finance internationale, « la piraterie n’est jamais finie » vous propose de prendre au sérieux les courants contemporains qui se réclament de la piraterie, pour mieux comprendre cette catégorie culturelle et politique, ambiguë et fascinante.

Projet réalisé en collaboration avec Léa Govignon en 2019.

couverture page 1 page 2 page 3 page 5 page 6

Polices de caractères :

Sharp Grotesk, Lucas Sharp, SharpType | Henry TRIAL, 205TF | Minion Pro, Robert Slimbach, AdobeFonts